Violences sexuelles et conjugales

Violences sexuelles, violences conjugales, violences familiales : ces violences, réprimées par la loi et prises en compte dans des conventions internationales, sont essentiellement subies par les femmes et les enfants, mais peuvent aussi, dans une toute autre mesure, toucher les hommes.  Une étude réalisée par Amnesty International dans 28 Etats européens (2014) indique que les violences faites aux femmes toucheraient 31% des femmes de plus de 15 ans, soit 13 millions de personnes.

Une partie significative des violences ont lieu dans le cadre privé, familial ; elles sont donc par nature davantage « cachées » et également moins faciles à admettre pour les victimes. Il est également connu que la grossesse constitue une période particulièrement propice aux violences de genre. Ces constats montrent la nécessité de la mise à l’agenda de cette thématique dans le champ de la santé sexuelle et reproductive.

Les centres de planning familial, quant à eux, sont quotidiennement en contact avec de nombreuses femmes, sexuellement actives et en demande de conseils ou de consultations concernant leur vie affective et sexuelle. Ces centres sont donc en première ligne pour offrir aux victimes une écoute et un accompagnement, au besoin en les réorientant vers les services spécifiques. Ils ont donc un rôle particulièrement important à jouer dans la détection et la prise en charge des violences.

La FLCPF développe un projet d’élaboration d’un protocole de détection des violences sexuelles et/ou conjugales, de prise en charge et d’orientation des victimes. Ce protocole sera construit en partenariat avec les associations spécialisées au sein d’un groupe de travail d’acteurs de première ligne des secteurs de l’ambulatoire à Bruxelles et du social-santé en Wallonie. Ce faisant, la FLCPF souhaite davantage outiller ces travailleur-es ainsi qu’identifier et développer le réseau de prise en charge, pour contribuer à une meilleure gestion de cette problématique.

EVENEMENT

La FLCPF a organisé un séminaire en juin dernier sur les  "Violences sexuelles et/ou conjugales : pour une détection systématique de première ligne" . En suite de ce séminaire, il a été décidé d’élaborer un protocole de détection des violences, de prise en charge et d’orientation des victimes. Pour ce faire, la FLCPF a mis en place un groupe de travail qui se réunira toutes les 6 semaines à partir du mois de septembre. Ce groupe de travail est ouvert aux organisations spécifiques ainsi qu’aux professionnel-les du social et de la santé.

PUBLICATIONS & OUTILS

Le CEDIF, centre de documentation de la FLCPF, est spécialisé dans la vie affective et sexuelle. Vous pouvez consulter la base de données documentaire sur le site de la FLCPF, en cliquant ICI